Le Pérou perd chaque année 150000 hectares de forêt

first_imgLe Pérou perd chaque année 150.000 hectares de forêtPérou – Chaque année, le Pérou perd quelque 150.000 hectares de forêts en Amazonie, soit l’équivalent de 15 fois la superficie de Paris intra-muros. Un chiffre inquiétant, dû à l’agriculture nomade, aux activités illégales, mais aussi à la récente découverte de réserves de pétrole dans le nord du pays.Cette catastrophe écologique est dénoncée dans un récent rapport du Défenseur du peuple, un organisme chargé de défendre les droits constitutionnels. La déforestation de l’Amazonie péruvienne “s’explique par la pression de l’agriculture nomade, le développement désordonné de ce territoire et les activités illégales” déplore Beatriz Moreno, directrice de l’organisme.À lire aussiLes tamanoirs, des animaux plus dangereux qu’ils n’en ont l’airLe Défenseur du peuple dénonce certaines “faiblesses des politiques forestières des institutions gouvernementales”. Alors que la moitié du pays sud-américain est couverte de quelque 68 millions d’hectares de forêts, la déforestation est “absolument inacceptable parce que le Pérou est le neuvième pays au monde en termes de richesse forestière et le quatrième en termes de biodiversité” s’insurge Beatriz Moreno.Les terres péruviennes sont également de plus en plus convoitées par des multinationales, depuis la découverte il y a quelques années de réserves de pétrole abondantes. Ainsi le groupe franco-britanniquePerenco,installé dans le bassin de Marañón, entend-il par exemple investir près de 1,4 milliard d’euros sur 4 ans dans le développement de ses exploitations pétrolières.Beatriz Moreno appelle le gouvernement à réagir immédiatement, lui rappelant que les forêts, concentrées à 91% en Amazonie, constituent une “source de revenu et un symbole de l’identité culturelle des peuples indigènes”. L’Amazonie, trésor de biodiversité, est également un rempart de taille contre le réchauffement climatique mais aujourd’hui, la déforestation est à l’origine de 20% des émissions de gaz à effet de serre mondiales.Le 31 juillet 2010 à 19:13 • Emmanuel Perrinlast_img